VOYAGER AU RWANDA QUAND ON EST UNE FEMME, EST-CE DANGEREUX ?

by Pauline
Le mont Sabyinyo près du parc national des volcans, Rwanda.

Le Rwanda est le pays « unloved » par excellence. Tout le monde a entendu parler du génocide de 1994 qui a tué près d’1 million de personnes dans le pays. Mais qui a entendu parler du renouveau rwandais, de la sécurité dans le pays, de ses collines magnifiques ?

Peu de gens…À part peut-être ceux qui écoutent les infos africaines.

Pourtant depuis quelques années, les articles sur le succès rwandais se multiplient dans les journaux et sur les sites internet. Le pays enchaîne les succès en matière d’économie (les exportations ont augmenté de 58% en 2017, avec une croissance annuelle de 7%), de sécurité (9ème pays réputé safe pour les touristes au classement mondial du World Economic Forum en 2017, la France est 67ème), de santé, ou d’infrastructures…Le Rwanda est devenu le pays des superlatifs sous la politique de Paul Kagame.

Un miracle africain pour certains.

Très intriguée par ce petit pays, je suis donc allée voir par moi même.

 

Les dragueurs discrets

Le barman souriant

Je ne sais pas si je dois commencer par là mais c’était le jour de mon arrivée, donc on va suivre la chronologie des faits.

Je grimpe vite dans un taxi direction mon auberge à Kigali. J’avais une faim de buffle donc je vais direct m’assoir au restaurant attenant à l’hôtel. Le barman du restaurant voyant que j’étais seule n’attend pas longtemps pour me faire la conversation.

Odah, un rwandais souriant de 30 ans, me met tout de suite à l’aise. On discute longuement entre une bière et un plat de riz et légumes que je venais de commander. Odah ne tourne pas autour du pot très longtemps et me confie qu’il me trouve très jolie. Je lui glisse que je suis mariée (j’ai toujours une fausse alliance, une astuce qui ne marche pas à tous les coups mais qui peut être utile parfois), donc je ne suis pas intéressée.

Odah restera très courtois avec moi, blagueur, me demandant quelle équipe de foot française je préfère… Je m’en balance le coquillard du foot mais pour entretenir la conversation, je lui dis que j’aime bien les Girondins de Bordeaux (faux !).

 

L’employé qui pèse les fruits et légumes

La deuxième fois où j’ai clairement eu des avances c’était au supermarché. Entre les courgettes et les fruits de la passion.

J’étais en train de faire quelques courses avec mon pote. Au rayon fruits et légumes, ma poche de patates à la main, je la tends à l’employé chargé de les peser. Tout timide, en me rendant mes pommes de terre, il me dit qu’il trouve « les filles blanches très jolies » !

J’ai croisé pas mal de regards interloqués, en biais, surpris, des sourires, entendu des bonjour, hello…

Soit ! Chacun ses goûts ! Si tu aimes les peaux qui rougissent comme des écrevisses au soleil…

Bref, je ne te raconte pas ces deux anecdotes pour te faire comprendre que mon sex appeal a fait des ravages au Rwanda, mais juste pour te rassurer.

Malheureusement, je ne sais pas toi mais moi où que je voyage, que ce soit Paris, Rome ou Kigali, je reste toujours sur mes gardes quand je suis toute seule. Mais voyager au Rwanda en tant que femme n’est pas plus compliqué qu’ailleurs.

 

Les regards

Si il y a une chose qui est beaucoup plus répandue que la drague en revanche, au Rwanda et d’ailleurs dans les autres pays d’Afrique, ce sont les regards appuyés. Venant d’hommes ou de femmes.

voyager-femme-rwanda

Dans le village de Gisakura près du parc national de Nyungwe.

Le lendemain de mon arrivée, je suis allée visiter le mémorial sur le génocide rwandais situé au centre de la capitale. J’ai marché 6 km aller/retour depuis mon auberge.

Donc j’ai croisé pas mal de regards interloqués, en biais, surpris, des sourires, entendu des bonjour, hello…

Les Rwandais ont peut-être plus l’habitude de voir des blancs en 4×4 qu’à pied. La plupart des touristes (plus souvent expatriés), que j’ai croisé étaient rarement seuls, et rarement à pied aussi.

voyager-femme-Rwanda

Près du parc national de Nyungwe dans le sud du pays.


voyager-femme-Rwanda

À Kinigi dans le nord du pays.

Les enfants surtout sont hyper curieux. Ils te disent tout le temps bonjour, te demandent d’où tu viens… Certains te touchent la peau parce qu’ils n’ont jamais vu de peau blanche auparavant (je suis aussi blanche comme un c..l faut quand même le souligner).

 

 

Les visages fermés au premier abord

Beaucoup de voyageurs rencontrés à Kigali et ailleurs m’ont dit préférer la gentillesse et l’accueil des Ougandais comparé au Rwanda. Je ne suis pas encore allée dans ce pays donc difficile pour moi de comparer.

voyager-femme-Rwanda

Une jeune vendeuse dans le marché de Kimironko à Kigali.

C’est sans doute le poids de l’histoire qui y joue un rôle.

Emeline, l’une des Rwandaises que j’ai rencontré, avait parfois du mal à sourire à cause de ce qui lui était arrivé en 1994. Près de 30% des Rwandais souffrent encore de chocs post-traumatiques 24 ans après les faits.

Et plus de la moitié souffre de dépression. Sur une population de près de 12 millions d’habitants, ça fait un paquet de monde qui a le moral dans les chaussettes.

voyager-femme-Rwanda

Emeline et une amie devant sa maison à Kigali.

Donc oui beaucoup de Rwandais au premier abord ont un visage fermé. Mais dès que l’un ou l’autre glisse un “hello”, les sourires font vite leur apparition.

Et franchement, compte tenu du lourd passé de ce pays, je trouve que c’est plutôt incroyable.

 

Des hommes en treillis postés à certains endroits

Au Rwanda, il faut savoir qu’aux alentours de 17h, des soldats se postent à certains carrefours des villes du pays. Devant certains bâtiments aussi, parfois des bars ou des restaurants fréquentés par des expatriés.

Ce n’est pas effrayant, cela ressemble à notre plan vigipirate ou opération sentinelle, sauf qu’eux se postent parfois à des endroits où l’on n’en saisit pas l’intérêt !

Cette présence militaire aurait été mise en place après les « 100 jours » de 1994.

 

 

Le Rwanda n’est pas une démocratie

Si le pays est aussi sécurisé, qu’il n’y a pas ou très peu de petite délinquance c’est aussi parce que le pays est dirigé d’une main de fer par son président Paul Kagame.

Certains disent de lui qu’il gouverne encore son pays comme un chef de guerre.

Cet homme grand et frêle a stoppé le génocide en 1994. Fondateur du FPR (Front Patriotique Rwandais), il a préparé son attaque envers le gouvernement génocidaire d’Habyarimana depuis les forêts ougandaises. Il s’y cachait avec son armée avant l’assaut final.

Aujourd’hui, certains disent de lui qu’il gouverne encore son pays comme un chef de guerre, et qu’il supprime toute opposition à sa politique. Certains opposants politiques auraient été régulièrement menacés, torturés voire même assassinés.

D’autres voix avancent que sans lui, le Rwanda d’aujourd’hui n’existerait pas. Elle ajoutent que les Rwandais ont besoin d’un leader fort pour détruire les divisions qui ont tant meurtri cette ancienne colonie belge. Le président rwandais est également impliqué dans une guerre en République démocratique du Congo.

 

 

Nous sommes avant tout des voyageurs 

Si je m’intéresse à la politique et à la situation économique des pays que je traverse, c’est avant tout en tant que voyageuse/passante que je donne mon ressenti. Celui-ci ne peut qu’être positif en ce qui concerne l’accueil réservé aux touristes au Rwanda.

Si nous français, européens ou occidentaux, devions voyager que dans des pays qui partagent le même mode de gouvernement que sont nos démocraties, nous ne serions pas si nombreux à voyager dans des pays ultra touristiques tels que la Thaïlande, ou Singapour pour ne citer qu’eux.

 

Donc oui, tu peux voyager sans problèmes au Rwanda en tant que femme. Oui, le pays est ultra safe. Les Rwandais peuvent parfois être plus difficile d’accès que certaines populations africaines d’autres pays, mais une fois la glace brisée, ils sont adorables, accueillants, et aidants. Ce voyage restera dans ma top liste des pays à absolument découvrir.

 

Liste des hébergements testés au Rwanda :

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018-2019

Et sinon le partage c'est la vie ✌️ et c'est par ici :

15 comments

Darlas Françoise février 17, 2018 - 5:58

Super résumé de ton périple au Rwanda Pauline!!! Continue à voyager pour nous régaler!!!

Reply
Pauline février 18, 2018 - 11:53

Merci !

Reply
Daniel mars 9, 2018 - 9:11

Je suis assez d’accord avec certaines choses qui tu dis sur le Rwanda. Mais lorsque tu décris Kagamé comme un tortionaire prêt à assassiner ses opposants, je me demande ou tu prends tes renseignement: Je travaille à un coin de rue du Palais Présidentiel, depuis quelques mois et y serai encore pour quelques mois toujours en contact direct avec les locaux. Ce président est très estimé ici et il travaille en collaboration étroite avec son équipe. C’est malheureux d’entretenir de fausses idées comme celles qui sont véhiculées par nos médias des pays occidentaux parce qu’ils sont contrôlés par la haute finance qui en sont propriétaires. Aussi en terminant pour avoir séjourné en Ouganda, je préfère et de loin les sourires au Rwanda.

Reply
Pauline mars 9, 2018 - 6:33

Daniel merci pour ton commentaire. Malheureusement, ce n’est pas moi qui décrit Paul Kagamé comme un tortionnaire prêt à assassiner ses opposants, c’est ce que ses opposants disent de lui. Si tu fais une recherche sur internet, tu vas vite le voir, bien sûr les médias occidentaux en parlent mais pas que : Africa.news aussi, RFI (qui travaille beaucoup avec des correspondants locaux), Jeune Afrique… La population l’estime beaucoup notamment pour avoir fait du Rwanda ce qu’il est aujourd’hui, mais je me dois d’essayer d’être impartiale. Je ne peux pas parler de Paul Kagamé sans parler des critiques faites à son encontre. Tout comme le conflit qu’il semblerait entretenir en République Démocratique du Congo pour le contrôle des mines de coltan. Si je ne pouvais dire que du bien envers cet homme, je le ferais vraiment avec plaisir ! Parce que le Rwanda d’aujourd’hui est un pays magnifique, sûr, et les Rwandais que j’ai rencontrés pendant mon voyage sont des gens géniaux.

Reply
Blandine juillet 29, 2019 - 9:30

Salut Pauline,
Merci pour tes articles sur le rwanda. J’y vais fin octobre pour 8 jours mais j’y vais toute seule. Je vois que tu etais avec deux copains quand tu as voyagé là-bas. As-tu croisé des femmes qui voyageaient toutes seules? je suis contente et très excitée d’aller là-bas mais un peu stressée quand même de voyager seule; surtout à l’intérieur du pays, bus etc.
Par ailleurs je n’ai pas vu qu’au Mijo Hostel ils proposaient des chambres individuelles?
Merci de ta réponse,
Blandine

Reply
Pauline juillet 30, 2019 - 9:48

Salut Blandine,
Oui j’y étais avec un copain qui est arrivé quelques jours après et reparti avant moi donc je suis restée deux jours toute seule sur place à Kigali mais pas suffisamment pour te donner un retour sur un voyage en solo dans le pays. J’ai vu quelques femmes voyager seules, mais en fait très peu de touristes en sac à dos à part des humanitaires. La sécurité dans le pays est très bonne. Je peux te mettre en contact avec Théo sur place, je pense que ce serait rassurant pour toi d’avoir une connaissance dès que tu arrives. Préviens-moi si ça t’intéresse 🙂
À bientôt
Pauline

Reply
Pauline juillet 30, 2019 - 9:50

J’oubliais : à Mijo, il y a des dortoirs, des chambres plus petites à 4 je crois mais je ne suis pas sûre si tu peux avoir une chambre pour toi toute seule. Je me souviens que la guesthouse avait prévu un agrandissement donc peut-être qu’ils ont aménagé plus d’hébergements depuis…à vérifier!

Reply
Blandine août 2, 2019 - 8:38

Merci Pauline pour ta réponse !
Si tu pouvais me donner le contact de ton pote, ce serait super. Effectivement j’aurais au moins une connaissance joignable quand j’arrive et c’est rassurant.
Merci beaucoup !

Reply
Pauline août 3, 2019 - 12:02

Super je te l’envoie sur ton adresse email directement, ok?

Reply
Blandine septembre 6, 2019 - 8:46

Salut Pauline,
Je ne sais pas si tu m(avais envoyé le contact de ton copain mais je n’ai rien reçu pour l’instant.
Par ailleurs, j’essaie de joindre Kinigi Guesthouse et impossible; pas de site internet, pas de téléphone qui fonctionne c’est super embêtant… aviez-vous réservé à l’avance? merci de ta réponse, Blandine

Reply
Pauline septembre 9, 2019 - 12:31

Bonjour Blandine,

Eh non, je ne te l’ai pas envoyé j’attendais ta réponse. Je le fais de suite par email. Au sujet de Kinigi, nous n’avions pas réservé à l’avance. Nous n’avons quasiment rien réservé à l’avance à part la première et dernière nuit.

Reply
Véronique novembre 29, 2019 - 7:31

Salut Pauline
Merci pour ton blog qui est vraiment très intéressant. Je répond un peu à Blandine,elle a dû déjà partir mais ça servira pour d’autres. J’ai voyagé seule au Rwanda pendant quatre semaine. Je ne me suis jamais sentie en insécurité. Ce pays est incroyable. Je connais pas mal l’Afrique de l’Ouest et un peu l’Afrique de l’Est. Voyager en tant que femme seule au Rwanda ne pose aucun problème. Tout est facile. Les gares routières sont bien organisées, les bus sont sécure et leur vitesse contrôlée. Les moto taxi vous emmènent où vous voulez pour pas cher. J’ai voyagé au moment de la saison des pluies et de la semaine de commémoration du génocide. Il y avait très peu de touristes a cette époque là mais ça n’a pas posé de problème. Seule difficulté, le prix des entrées dans les parcs nationaux qui sont un peu rédhibitoires et parfois compliqués d’accès

Reply
Pauline novembre 30, 2019 - 11:52

Merci pour ta réponse Véronique!

Reply
Mireille décembre 10, 2019 - 6:09

Bonjour Pauline.j aerai faire un tour à kigali en février pour prospection.je serai seule .puis je avoir le contact de ton correspondant? Merci_7

Reply
Pauline décembre 12, 2019 - 1:32

Bonjour Mireille,

Je te le donne via email. Bonne journée!

Reply

Leave a Comment

15 + quatorze =

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

UA-116385296-1