SALON WAT18 : MOI PETIT POUCET, J’AI MIS UN PIED CHEZ LES BLOGUEURS PROS

by Pauline
Salon des blogueurs de voyage WAT 2018

250 blogueurs de voyages, 130 exposants et quasi 4 jours de meetings, de rencontres, de conférences, de découvertes, de sauts à l’élastique pour certains…

Tu l’auras compris, le salon WAT – We Are Travel – ce n’est pas pour ceux qui aiment dormir 8h par nuit! Comme moi accessoirement.

Mais je crois que j’ai fait un bond de 6 mois dans le futur, tellement j’ai appris plein de choses.

 

Gros doutes avant de m’inscrire

Quand j’ai pris mon billet, j’avais un peu les chocottes.

J’ai un petit blog, une page Facebook au ras des pâquerettes, et un compte Instagram qui n’existait même pas au moment où je me suis inscrite ! Donc je me demandais un peu ce que j’allais pouvoir y faire et surtout ce que j’allais raconter aux exposants.

Conversation imaginaire entre un exposant et moi :

Exposant (tête mal réveillée) : « Vous avez combien de vues par mois ?  »

Moi (pas encore réveillée) : « Euh…un peu moins de 1000 (ma mère se connecte 5 fois par jour)

Exposant (rigole en son fort intérieur) : Ah oui…donc revenez quand vous aurez passé la barre des 10 000 et on en rediscutera !!
Au fait ? Unloved Countries ? Ça veut dire que la destination que je représente c’est de la merde c’est ça ?

Moi (mine dépitée, moral au fond de mes chaussures made in France en tissu biodégradable) : Non non, c’est juste que je ne voyage que dans des pays/régions peu touristiques…qui ont mauvaise réputation…Je dénonce des clichés, des choses qui sont pas forcément vraies, vous voyez ?

Exposant (commence à se faire chier vu qu’il ne me rappellera jamais) : Oui, enfin en gros vous pensez que chez nous ça craint, que c’est dangereux et qu’il n’y a rien à faire, génial !!!

Moi : Pas du tout !!!! C’est du second degré, c’est pour accrocher le lecteur…et puis il faut savoir reconnaître ses faiblesses non ?

Exposant (la mine rouge de colère et de chauvinisme) : Oui, mes faiblesses elles vous disent au revoir !!!

Au suivant !!!!!!

Voilà un peu comment j’imaginais mes jours au salon avant d’y aller.

Pas glorieux 🙂

Je ne suis pas encore ce que l’on appelle une influenceuse. Je me range plutôt dans les mini micro-influenceuses pour l’instant.
Et pourtant, j’avais commencé à écrire sur mon blog il y a un peu plus d’un an lors de l’inscription donc j’étais éligible. C’est la condition la plus importante pour pouvoir y participer. Donc je me suis lancée et mon inscription a été acceptée !!

Et puis les micro influenceurs ont de plus en plus le vent en poupe il paraît ^^…

Déroulement du salon : attention pas de temps mort

Le salon se déroule en plusieurs étapes :

  • Blogtrip : en général les deux jours avant le démarrage du salon
  • Salon : conférences le matin, et rendez-vous avec des exposants l’après midi sur 2 jours
  • Soirées tous les soirs

Blogtrip

Je démarre donc avec un blogtrip organisé par l’Office du Tourisme de l’Aveyron et du Pays Rignacois.

Cela te permet de découvrir la région où le salon a lieu et aussi de faire des économies sur tes nuits d’hôtel. Si tu participes au blogtrip, tu ne payes pas l’hébergement pendant le salon mais tu t’engages à écrire des articles sur la destination que tu as choisie. On pouvait choisir entre une vingtaine de blogtrips proposés par les organisateurs du Salon.

Belcastel

Je pars donc pendant deux jours découvrir deux villages aveyronnais. J’en suis ressortie enchantée. Ça m’a beaucoup fait penser à la Dordogne. Je retrace mon expérience dans un autre article si tu veux en savoir plus : Belcastel et Bournazel en Aveyron : deux châteaux, deux villages, deux époques. 

Bon l’Aveyron est loin d’avoir mauvaise réputation en tant que destination touristique. C’est plutôt totalement méconnu donc je n’étais pas trop hors-sujet concernant la thématique de mon blog.

À part le viaduc de Millau et l’aligot, peu de monde part en vacance dans le département. Moi-même, je n’en connaissais pas grand chose à part la révolte du Larzac qui a eu lieu dans les années 70.

Déroulé du salon : 10 min top chrono pour faire mouche

Une fois le blogtrip terminé, tout le monde rentre dans son chalet pour se préparer aux rendez-vous ultimes. En mettre plein la vue à nos interlocuteurs, à coup de chiffres, d’engagement, de likes, de commentaires dithyrambiques…C’est le but de tout le monde ici.

Je dégaine mes cartes de visite, mon plus beau sourire et mes meilleures blagues…et c’est parti !!

Et au final, je me retrouve face à des exposants super adorables, abordables…« C’est la première fois que l’on vient » me disent deux femmes le sourire et le rire facile, « on ne sait pas trop comment ça se passe ces salons » et moi « ça tombe bien, moi non plus !! »

Ouf soulagée…

Au final, les exposants ne mangent pas les humains ni les petits blogueurs. J’apprends petit à petit à me vendre et saute comme une gazelle d’un meeting à un autre.

10 min pour se vendre, c’est court.

On peut tout acheter

On a toujours quelque chose à apporter même si l’on est encore petit. Et puis, il faut bien démarrer quelque part. Aucun blogueur ne commence avec des milliers de followers ultra engagés. À ceux à qui cela arrive, c’est qu’il les ont acheté…leurs followers.

C’est aussi ce que j’apprends lors de ce salon. Que l’on peut quasiment tout acheter. Des likes, de l’engagement, même des pages Facebook avec des dizaines de milliers d’abonnés déjà connectés !

Super. En gros il faut que je passe à la caisse c’est ça ? Pas trop envie de faire ça à vrai dire, au final tu t’emmerdes à écrire des articles qui ne seront lus que par des robots basés en Chine. Génial la motivation.

Au final, même si je suis encore petite, je comprends une chose : c’est qu’avant d’avoir des followers, il faut déjà avoir un savoir-faire, un style propre, de belles photos qui accrochent l’oeil, une façon d’écrire…et de ce côté là, j’ai des cartes à jouer.

De toute manière, va falloir compter avec moi ces prochaines années parce que je suis comme la mauvaise herbe, tu as beau m’arracher de tes plants de tomate, je reviens toujours, encore plus haute et étalée partout 🙂

Des conférences bien ciblées pour les blogueurs de voyage

Les conférences auxquelles j’ai pu assister m’ont fait vraiment avancer. Les sujets abordés étaient vraiment concrets: comment améliorer son SEO, l’intérêt de créer un compte sur Pinterest, l’importance d’avoir un groupe Facebook, etc.
Conférence au salon des blogueurs de voyage WAT
Les conférenciers sont souvent eux-même blogueurs, parfois arrivés au salon en tant que participants puis ils ont fini par monter sur l’estrade et animer des conférences eux-même.

C’est le cas de Lucie Aidart de Voyages et Vagabondages, passionnée par Pinterest.

Et même si tu es encore petit, tu peux apprendre plein de choses, notamment sur comment monétiser ton blog, les erreurs à ne pas faire, et échanger avec d’autres blogueurs plus expérimentés que toi.

Des soirées excellentes mais faut tenir la cadence

Oui parce qu’en plus des blogtrips, des conférences le matin et des rendez-vous avec les exposants l’après-midi, il y a aussi des soirées organisées le soir ! Faut tenir et j’avoue que je suis devenue une petite joueuse sur le terrain là.

La première soirée organisée nous a emmené sur l’ancienne voie ferrée spécialement créée pour l’extension du camp militaire dans les années 70. Au final, elle n’a jamais vraiment servi. La ligne a depuis été réaménagée pour une attraction touristique assez méconnue : le vélo-rail !

C’était excellent mais ça caillait sévère. En Aveyron, quand on te dit de prévoir un pull ou une veste, prévois plutôt un manteau d’hiver. Je me les pelais tellement sur le vélo que du coup je pédalais comme une folle pour me réchauffer !!

Après cette petite visite, on a fini la soirée à Sainte Eulalie de Cernon, une ancienne commanderie des Templiers. Magnifique endroit si tu aimes l’histoire. C’était aussi le moment idéal pour parler avec d’autres blogueurs.

La deuxième soirée a eu lieu près du viaduc de Millau. Les organisateurs avaient privatisé la salle attenante au site. Plus de 400 personnes étaient présentes, blogueurs et exposants ! Il y avaient des buffets truffés de produits locaux dans tous les coins du bâtiment et un groupe de musique qui a mis l’ambiance en milieu de soirée. Après quelques bouteilles vidées…

Plan des buffets

Rencontre avec d’autres blogueurs

Au salon, j’ai aussi rencontré énormément de blogueurs, dont certains que je connaissais déjà virtuellement. Car j’étais tombée sur un article de leur blog ou leur page Facebook. On a pu discuté de nos projets respectifs, de nos avancées ou au contraire de nos prises de tête.

Comme Anaïs, ma coloc de chambre le temps d’un salon et qui tient le blog Thetravellinside. Elle est l’une de mes plus belles rencontres au salon. On a passé la majeure partie de notre temps ensemble, comme si on l’était déjà de vieilles copines. Julia de Focusaventure, blogueuse adorable qui fait de magnifiques photos. Je n’oublie pas mes copains de blogtrip aussi comme Alexandra et Pierre de Onholidaysagain, Céline de Je papote, Évelyne de Heulys, ou encore Annabelle de Matantea. Et plein d’autres encore…

C’est vraiment enrichissant de pouvoir aussi rencontrer des personnes qui ont les mêmes envies que toi. Et je n’ai pas vraiment ressenti de concurrence contrairement à ce que j’en avais imaginé.

 

Mais bon…qui a peur d’un petit poucet ?

Si tu veux tenter le WAT en 2019

Si tu as envie de venir à la prochaine édition du salon des blogueurs de voyage, voici ce dont tu auras besoin :

  • Cartes de visite
  • Kit média
  • Quelques chiffres vendeurs ou une tchatche en béton

Cartes de visite soignées

Une bonne carte de visite, c’est un design soigné qui rappelle tout de suite les codes couleur de ton blog, et tes infos principales : nom de blog, email, numéro de portable (si tu veux), tes réseaux sociaux.

Petite astuce donnée par Xavier Berthier l’organisateur du salon : Ne plastifie qu’un seul côté de la carte. Grâce à çà, les exposants peuvent écrire des notes à ton sujet directement sur ta carte pour se souvenir de leur entretien avec toi.

L’incontournable kit média

En général, c’est un document en Format A3.

Les informations que j’y ai mises :

  • Recto : Belle photo avec nom du blog (la même que la carte de visite pour la cohérence)
  • Verso : 1 photo de moi, présentation personnelle et présentation du blog en quelques mots, type de collaboration que je souhaite, réseaux sociaux sur lesquels je suis présente. Tu peux aussi mettre des chiffres, ou alors mets en lumière ta progression si elle est bonne. J’ai utilisé le site internet Canva pour le créer.

Attention : Évite de donner tes chiffres si ils ne sont pas encore élevés. Cela te portera plus préjudice qu’autre chose. Tu peux l’envoyer après les meetings ou les imprimer avant de venir au salon pour les donner aux exposants lors de tes rendez-vous.

Inscris-toi sur Google analytics

Le plus tôt possible pour voir l’évolution de tes visites sur ton blog. Dans tous les cas, les organisateurs du Salon te demanderont de t’inscrire pour que tu puisses apparaître sur leur plateforme, My Bloggers.

Sans oublier la tchatche…

Et sinon, parle à ton miroir pour t’entraîner avant les meetings, fais rire les exposants et n’essaie pas de monopoliser la parole, tu n’as que 10 min pour te vendre !

Écoute les exposants, certains auront sans doute plus de bouteille que toi et ils seront là pour proposer quelque chose de spécifique aux petits comme aux grands. Donc tu peux y trouver ton compte aussi.

Et toi t’en penses quoi ?

Le salon WAT, c’est pour les petits ou pour les grands ?

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018

Et sinon le partage c'est la vie ✌️ et c'est par ici :

6 comments

Darlas Marie-Françoie mai 21, 2018 - 8:50

Je pense que tu peux foncer Pauline!!! Cela fait partie de ton caractère vu tes écrits!!! Bon salon WAT !!!!!

Reply
Pauline mai 22, 2018 - 4:20

Ahah merci Marie Françoise !

Reply
la lykorne illettree mai 26, 2018 - 2:45

Un chouette article qui correspond vraiment à mon ressenti lors de ce premier WAT pour moi aussi !! Il y a de la place pour tous les profils et tous les projets !! Et c’est vecteur de belles rencontres ! Tu as tout dit !

Reply
Pauline mai 28, 2018 - 11:25

Merci la lykorne illettrée 🙂 Je suis fan de ton nom !!

Reply
Athéna - Les Amants Voyageurs décembre 12, 2018 - 9:36

Nous on y va pour la première fois cette année, donc à l’édition 2019. Nous nous sommes retrouvés à fond dans tes propos. Doutes au moment de s’inscrire. Doutes au moment de confirmer notre venue. Et maintenant doute pour la préparation. Je suis même pas sûre d’atteindre les 600 lecteurs mensuels pour l’instant, et ma mère comme la tienne ouvre le blog 12 fois par jours… Nous avons peu de followers sur Instagram, et en plus je dois confesser que nous n’aimons pas vraiment ce média… Ni logo ni indentité visuelle…. bon bah il nous restera la tchatche… et maintenant grâce à toi, je vais foncer nous faire des cartes de visites…. Petit blog deviendra grand ? On verra bien, en tous cas, en avril, on saute dans le grand bain ! Au plaisir de t’y croiser si tu y es 😉

Reply
Pauline décembre 16, 2018 - 8:58

Ahahah ces mamans :-D! Pour ce qui est de tes doutes, ne t’inquiète pas, tous le monde est passé par là. L’important est de garder en tête ton idée première qui est savoir pourquoi vous vous êtes lancés dans cette aventure dingue d’écrire et de partager vos expériences de voyage. C’est le principal. Il faut que vous le fassiez avec plaisir sinon vous allez vous noyer (conseil venant d’une dingo qui passe son temps sur Insta et Facebook alors qu’elle n’aime pas les réseaux sociaux à la base!). Je n’ai pas encore acheté ma place pour le WAT 2019. J’hésite encore à y aller car ça me fait super loin Lille. Mais je vais voir s’il reste des places. Je suis super à la bourre je t’avoue… On verra bien!

Reply

Leave a Comment

5 × quatre =

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

UA-116385296-1