J’AI OBSERVÉ LES DERNIERS RHINOCÉROS BLANCS DE ZAMBIE

by Pauline
Rhinocéros dans le Parc National Mosi oa Tunya en Zambie

14 rhinocéros blancs.

C’est tout ce qu’il reste des 12 000 spécimens qui peuplaient la Zambie avant 1970. Ou plutôt il n’en restait aucun il y a quelques années, mais le pays a réintroduit l’espèce depuis peu en faisant venir des rhinocéros d’Afrique du Sud.

En quelques années, les braconniers les ont tous massacrés pour revendre leur corne sur les marchés asiatiques. 50 000 dollars le gramme, tout ça pour se sentir plus viril.

J’ai pu les observer en me rendant au parc Mosi-oa-Tunya à Livingstone. Un safari triste et plein d’espoir à la fois…

 

Des rhinocéros surveillés 24h/24h

 

Le parc Mosi-oa-Tunya protège 12 des 14 rhinocéros restants du pays. Ils sont gardés jour et nuit par des rangers armés.

Une rumeur avance même qu’il y aurait des snipers disséminés dans le parc pour les protéger. « Ils sont mieux gardés que les banques zambiennes » plaisante mon guide. Je crois qu’il plaisantait à moitié.

Pour les atteindre, il faut rouler pendant des heures à travers la brousse. Le guide nous montre évidemment d’autres espèces sur le chemin car le parc est bien peuplé : zèbres, éléphants, impalas, phacochères, etc. Mais je te raconte tout ça un peu plus bas.

 

Les rhinocéros, le clou de la visite

 

Mes voisins de 4×4 chinois et moi arrivons à quasiment 3 heures de visite lorsque la voiture s’arrête sur une sorte de parking en terre battue. Trois rangers surgissent de derrière un arbre.

rhinocéros-parc-mosi-oa-tunya-livingstone-zambie

On part alors à pied dans la brousse, un garde devant nous qui montre le chemin, et un autre qui ferme la marche. Tous les deux ont leur arme en bandoulière pour intervenir en cas de problème. Après 15 min de marche, le gardien de devant fait signe de ne pas faire de bruit.

Deux rhinocéros sont à 30 m de nous. Une maman appelée Mumbti, et son bébé de 4 mois, Queen. La mère est la première à être née dans le parc.

Je mitraille des dizaines de photos pour ne pas me louper. J’ai la triste impression de voir des animaux qui ne seront bientôt observables que dans les livres d’histoire. Comme le Dodo et les autres.

rhinocéros-zambie-parc-mosi-oa-tunyarhinocéros-zambie-parc-mosi-oa-tunyarhinocéros-zambie-parc-mosi-oa-tunyaJe tente de poser quelques questions mais les rangers ne sont pas particulièrement bavards. Le sujet est assez conflictuel si on peut dire. Ce sont les deux rhinocéros que nous verrons pour la journée. Les autres étaient éparpillés ailleurs.

Il y a quelques années, un rhinocéros aurait été abattu par des braconniers en Zambie. Un ranger leur avait donné l’emplacement de l’une des bêtes contre de l’argent. Il se serait suicidé par la suite.

 

Une espèce aux portes de l’extermination

 

Les rhinocéros ont été exterminés dans la plupart des pays d’Afrique. Le seul pays où il en reste encore plusieurs milliers,  c’est l’Afrique du Sud.

Le pays compte encore 18 000 rhinocéros blancs et 2000  rhinocéros noirs, soit 80% de la population mondiale des deux espèces. Mais même là-bas chaque année, le nombre de rhinocéros massacrés est alarmant. En 2016, 1054 animaux avaient été tués dans le pays malgré les efforts du gouvernement sud-africain pour les protéger.

Tout ça à cause d’une croyance attribuant des vertus aphrodisiaques aux cornes de rhinocéros une fois broyées. Une idée largement répandue en Chine, au Vietnam et en Indonésie. C’est quand même triste d’être aussi con. Arrachez-vous les ongles et broyez-les, vous aurez la même composante dans votre potion magique, c’est-à-dire de la kératine. Rien de plus.

 

Autres animaux présents dans le parc

 

Comme je te le disais au début, on a observé quantité d’animaux avant d’arriver à la zone des rhinocéros. On est d’abord passés devant plusieurs troupeaux de zèbres. Ils vivent en groupes la plupart du temps.

zèbre-mosi-oa-tunya-zambie-blog

Philipp Zulu, le guide était une mine d’infos sur le comportement des animaux.

Les impalas, sortes de gazelles au cul zébré de deux traits noirs, vivent aussi en groupe. En général, un seul mâle domine un troupeau de 30 femelles, le chanceux. En plus, il est jaloux. Si un autre mâle convoite l’une de ses femelles, il y a conflit. Celui qui gagne la baston prend la tête du troupeau.

Philipp avec le fruit d’un arbre à saucisses !

C’est souvent comme ça dans la nature après tout. Les documentaires animaliers que je regardais quand j’étais petite ont tout à coup refait surface.

 

Les  règles de sécurité : ne jamais trop s’approcher

 

Le 4×4 ne s’approche jamais à moins de 30m des animaux pour éviter tout problème. Tu ne peux pas non plus descendre de la voiture pendant la visite.

Surtout face à des éléphants. Après 1h de route, une énorme ombre surgit sur la gauche, derrière les arbres. Un éléphant avec un petit de moins d’un an avance sans se presser et fixe la voiture. La situation la plus dangereuse.

éléphant-mosi-oa-tunya-zambie-blog

Le guide panique un peu car on est trop proches. Il finit par reculer doucement et s’éloigne. S’ils se sentent importunés, les éléphants peuvent charger le 4×4 et le retourner en quelques secondes, surtout quand ils ont des éléphanteaux avec eux. Donc pour éviter de se retrouver la tête dans le sable avec un poids de 5 tonnes nous sautant dessus, on prend la tangente. J’ai quand même largement le temps de mitrailler l’instant, avec l’adrénaline qui monte au nez.

Les phacochères nous arrivent ensuite dessus en petits troupeaux, la queue dressée pour indiquer le chemin aux retardataires à travers les herbes hautes. Je n’imaginais pas Pumba en GPS.

On croise aussi quantités de babouins, près du cimetière du parc.  L’ancien Livingstone se situait à cet endroit autrefois, en plein milieu du site. A l’époque, une épidémie de malaria (paludisme) avait décimé la population entraînant un déplacement des derniers habitants. Aujourd’hui, les babouins sont les seuls habitants du coin.

phacochères-mosi-oa-tunya-zambie-blog

Accès et informations pour la visite

 

  • Parc : Mosi-oa-Tunya, situé à Livingstone
  • Entrée du parc : 10$
  • Entrée du parc+guide : 80$

La visite vaut vraiment le coup si tu veux observer des rhinocéros. Ces animaux préhistoriques disparaîtront sans doute un jour, si le massacre continue. En effectuant ce mini safari, tu contribues un peu à leur protection.

 


 

Ce safari est donc triste et plein d’espoirs à la fois quand on voit les efforts que fait le gouvernement pour tenter de les protéger. Néanmoins, il ne faut pas se leurrer. Il y a peu de chances que la population de rhinocéros revienne un jour à son niveau d’origine.

Tu as déjà observé des rhinocéros ?

Dis-le moi en commentaire 🙂

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2017-2018

Et sinon le partage c'est la vie ✌️ et c'est par ici :

6 comments

Marie-Françoise janvier 25, 2018 - 10:46

Triste, mais si ce reportage contribue un peu à leur protection, cela aurait été dommage que tu ne réalises pas ton rêve Pauline!!!

Reply
Pauline février 14, 2018 - 1:50

Merci Marie-Françoise !

Reply
Marion avril 20, 2018 - 9:50

Tes photos nous donne un aperçu de ce Safari qui a l’air vraiment complet! Et merci pour les rinocéros ça rassure de les savoir gardés!

Reply
Pauline avril 21, 2018 - 12:58

Merci Marion, oui c’est un peu triste d’en arriver là mais au moins ceux-là sont protégés…

Reply
Gabioud décembre 15, 2018 - 5:49

Bonjour à tous,
décembre 2018, Je reviens de Namibie et je viens de faire mon premier safari, nous avons eu la chance de voir pratiquement tous les animaux dans le parc Etosha. De plus, au fur à mesure de notre voyage, nous avons fait appel étalement à des rangers et ce fut nos plus belles expériences. nous avons vu des rhinocéros , la femelle et son petit ainsi que que le mâle…qui se tient à distance.
Le ranger, je ne sais toujours pas si c’était normal ou pas, nous a fait descendre de la Jeep et nous nous sommes retrouvés à 5 m du mâle….
Tout c’est bien passé, mais j’avoue quand même que je n’étais pas rassurée, mon mari et amis non plus ….. Bref, ce fut quand même un super expérience.

Reply
Pauline décembre 16, 2018 - 8:52

Bonjour! Merci pour ce partage d’expérience. J’avoue qu’à votre place, je n’aurais pas été très rassurée non plus face à un gros rhinocéros male! Néanmoins, les rangers savent ce qu’ils font…enfin du moins on l’espère. Il ne vous est rien arrivé donc c’est le principal et cela vous laisse des souvenirs inoubliables!

Reply

Leave a Comment

treize + 14 =

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

UA-116385296-1