RWANDA : LE JOUR OÙ ON A GRIMPÉ UN VOLCAN SANS PRÉPARATION

by Pauline
RWANDA : LE JOUR OÙ ON A GRIMPÉ UN VOLCAN SANS PRÉPARATION

(Article mis à jour le 09/10/2019)

Tu as déjà pensé à grimper un volcan de 3711 m sans nourriture et en ayant le mal des montagnes ? J’imagine que non OU tu es aussi dingo que nous.

C’était en janvier 2018, un jour de beau temps où mon pote Bastien et moi avons grimpé Bisoke, un volcan situé au nord du Rwanda.

 

 

Le lonely planet très (trop) rapide sur le sujet

Tout commence lorsque je vois un petit encart sur le trek de Bisoke dans le Lonely Planet. Quelques lignes m’informent que la randonnée dure 6/7 heures, qu’il y a un « lac cratère » à voir absolument en haut et que l’activité coûte 75$/personne.

voyager-Rwanda-volcan-bisoke-trek

Le « Crater lake » en haut de Bisoke à 3711m d’altitude.

J’aurais déjà pu me douter que quand il y a le mot « Trek » dans la description d’une activité c’est que ça risque d’être dur, mais non j’avoue que ça ne m’a pas mis la puce à l’oreille…Parfois pour ma défense, c’est difficile d’avoir des informations fiables sur certaines activités en Afrique quand on voyage en sac à dos sans agence. En fait il n’y a pas ou peu d’infos.

Donc on s’est un peu ramenés avec les mains dans les poches.

Le mal de l’altitude chez moi se manifeste par l’allure d’une mamie de 90 ans qui vient de se casser le col du fémur.

Il faut dire que l’activité phare du parc, ce sont les gorilles. Le Lonely Planet ne tarit pas d’informations sur celle-ci, mais nous n’avions pas 3000$ à craquer en 1 heure sur nous ce jour là (1500$/personne). Oui pour voir les gorilles au Rwanda, c’est hors de prix.

Bref, je me dis pourquoi pas tenter ce petit trek qui a l’air magnifique…J’ai déjà fait de la randonnée et je me suis remise à courir il y a deux mois donc ça va le faire nickel.

 

 

L’ascension à l’arrache totale

Le jour J, on arrive aux Headquarters à Kinigi.

C’est l’office où l’on doit acheter les permis pour les activités. Sur place, on fait la connaissance de notre guide, et on trouve deux autres grimpeurs d’origine suisse qui font le même trek. Damien et Romain nous emmènent alors au départ de la randonnée à 30 min de là. Il faut un 4×4 pour accéder au départ comme pour beaucoup d’activités au Rwanda.

voyager-Rwanda-Bisoke-trek

Le mont Bisoke au départ de l’ascension

Une fois sur place, je me rends compte que ni Bastien ni moi avons pris une bouteille d’eau. On comptait l’un sur l’autre pour y penser…Ni sandwich ou gâteaux non plus dans le sac. Pour la nourriture à la limite, si on revient aux alentours de 14h, ça peut aller.

Heureusement, il y a un petit magasin dans le village qui vend des bouteilles d’eau que l’on s’empresse d’acheter.

 

 

Le mal de l’altitude ça ressemble à quoi ?

Le mal des montagnes chez moi se manifeste par l’allure d’une mamie de 90 ans qui vient de se casser le col du fémur, accompagnée d’un halètement de buffle et d’une vue plus très nette.

Je dois m’arrêter toutes les 3 minutes pour reprendre mon souffle, que je reperds à la montée suivante, c’est à dire tout le temps.

Il n’y a quasiment pas de « paliers » une fois les 3000m passés, le chemin monte en flèche constamment. L’un des porteurs (un gars qui t’aide à porter ton sac et ton propre corps) m’a aidé à avancer sur les 3/4 du parcours.

Bastien abandonne en cours de route car il commence à voir des étoiles.

 

 

Sauvée par les Suisses

Après le départ de Bastien, j’ai terminé la dernière heure d’ascension au mental et au chocolat suisse. J’ai fini par quémander de la nourriture à Damien car je commençais moi aussi à voir la voie lactée se dessiner devant mes yeux. Ce dernier avait un véritable garde-manger dans son sac. Et notamment du chocolat suisse en plein milieu de l’Afrique.

  À partir de 3000 m tu commences sérieusement à souffler.

Il m’a fait le coup de la carotte en me promettant un carré de chocolat pour tous les 10 mètres que je parcourais. Une fois en haut, c’était la délivrance.

 J’ai l’impression d’avoir grimpé l’Everest, tellement je suis fière de moi. Damien, qui a déjà gravi plusieurs fois le mont Bisoke, a prévu un festin de roi : quiche, cake, fromage et saucisson suisses… Il me rachète une santé.

 

 

Le retour au pas de course

Plusieurs morceaux de quiche et de saucisson plus tard, on entame la descente, qui se fait en moins de deux heures. Une fois que tu redescends, le mal de l’altitude disparaît complètement.

Quand on ne peut pas se payer le trek des gorilles à 1500$, on n’en voit que des crottes.

On ne croise pas énormément d’animaux sur ce trek. Le guide n’est pas très attentif aux espèces que l’on peut observer sur le chemin. Mais je réussis quand même à voir du caca de gorille. Après tout, quand on ne peut pas se payer le trek des gorilles à 1500$, c’est normal que l’on n’en voit que des crottes.

 

Si toi aussi tu veux faire le trek de Bisoke

Prépare toi un minimum si tu es sportif, prépare-toi beaucoup si tu ne l’es pas. Dès le début de l’ascension, le chemin grimpe très rapidement.

Équipement :

  • Des vêtements de pluie.
  • Des chaussettes montantes contre les fourmis qui mordent.
  • De bonnes chaussures de randonnée, si possible avec de gros crampons. Car si nous on a eu de la chance car il n’a pas plu pendant notre ascension, il peut se mettre à pleuvoir très vite et par seaux d’eau. Le chemin devient un toboggan boueux.
  • Prévois aussi des vêtements amples pour éviter les éraflures d’orties.
  • Emporte de l’Ibuprofène pour le mal de l’altitude.

Et puis surtout :

  • N’oublie pas l’eau et la nourriture !

 

 

En cas de mal des montagnes

En général, le mal des montagnes se manifeste au dessus de 2500m. Les principaux symptômes sont une hyperventilation, des maux de tête, des étourdissements, et dans les cas les plus graves des vomissements, des comas, voire la mort. Mais ce sont pour les cas les plus graves et à très haute altitude !

Certaines personnes ont le mal des montagnes, d’autres non.

Pour aider son corps à s’acclimater, il est conseillé de passer quelques jours à la même altitude. Mais c’est compliqué sur un trek d’une journée. Damien me conseillait d’aller à ma propre allure, de ne surtout pas forcer, de prendre un rythme hyper lent s’il le faut mais constant. Le volcan culmine à 3711 m d’altitude donc à partir de 3000 m tu commences sérieusement à souffler.

Redescends si tu ne te sens vraiment pas bien. Il y aura toujours quelqu’un pour t’aider à rebrousser chemin. 

 

 

Pour conclure

Grimper Bisoke est largement faisable. Ne te méprends pas sur mon expérience hasardeuse. Mais il faut un peu de préparation si tu ne veux pas finir sur les genoux à mi-parcours.

voyager-rwanda-bisoke-trek

À la fin du parcours au milieu des champs

Il y aura toujours des casse-cous qui diront que c’est facile et qui y arriveront. Mais franchement, le mieux c’est de s’entraîner un minimum. Équipe-toi comme il faut et emmène de l’Ibuprofène au cas où le mal des montagnes te prendrait.

Là, tu apprécieras peut-être plus la performance plutôt que de galérer comme moi !

Les adresses sympas au Rwanda

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2018

Et sinon le partage c'est la vie ✌️ et c'est par ici :

8 comments

Vincent février 28, 2018 - 10:51

Hey, I’m planning to got to Rwanda soon. Although my French is not perfect, your article was very interesting! Greetings from Luxembourg

Reply
Pauline mars 2, 2018 - 2:05

Thank you Vincent !

Reply
Marie-Françoise mars 2, 2018 - 2:34

Ouah!!! Bravo Pauline!!! Tu t’es surpassée!!!Quel Courage!!!

Reply
Pauline mars 2, 2018 - 2:06

Ahah merci Marie-Françoise..Je ne sais pas s’il faut du courage mais en tout cas il faut du souffle et un organisme qui supporte l’altitude !

Reply
Guillaume mars 6, 2018 - 6:37

Excellent cet article, Bravo Pauline.
Ce que je retiens : Toujours avoir une tablette de chocolat sur soi! 😉

Reply
Pauline mars 6, 2018 - 8:34

Ahahahah! Tu as bien résumé les choses Guillaume. Le chocolat c’est la vie ^^

Reply
Stan mars 7, 2019 - 3:53

Bonjour Pauline.

Merci pour cet article. Très instructif. Nous sommes sur place avec ma femme et nous nous apprêtons à faire cette ascension. J’ai une question. Combien t’as coûté le 4*4 pour te rendre au pied du volcan ? Merci d’avance.

Reply
Pauline mars 13, 2019 - 8:47

Bonjour Stan, dsl pour la réponse tardive, j’imagine que tu as déjà fait la montée. Pour ma part, je n’aurais pu te donner que le montant qu’on nous avait annoncé (80 dollars la journée si je me souviens bien) car au final ça ne nous a rien coûté, je suis montée avec un Suisse qui avait sa propre voiture et qui faisait le trek avec nous. Mais je sais que certains montent en moto taxi ça coûte moins cher mais la route est un peu défoncée.

Reply

Leave a Comment

2 × 1 =

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

UA-116385296-1