POURQUOI Y A T-IL SI PEU DE VOYAGEURS EN ZAMBIE ?

by Pauline
POURQUOI Y A T-IL SI PEU DE VOYAGEURS EN ZAMBIE ?

La Zambie et le tourisme malheureusement, c’est pas l’amour fou !

J’ai visité le pays en juin 2017 et je me suis demandé pourquoi si peu de monde était tenté par ce pays. 956 000 touristes s’y sont risqués en 2016. Loin de moi l’idée de vouloir voir une armada de touristes mal éduqués visiter le pays, mais en voir aussi peu, le pays ne mérite pas ce traitement.

L’argument classique, c’est parce que l’Afrique ça fait peuuuuuur… Et l’autre désavantage, c’est que même avant d’avoir peur d’y aller, on ne sait déjà pas la placer sur une carte ! Peut-être parce que “Zambie” ça sonne comme Gambie, Tanzanie, ou Tasmanie…
Il y a quelques années, si on m’avait demandé où ça se trouvait, je pense que j’aurais dit à côté de l’Australie 🙂

Bref, pour attirer des voyageurs, c’est pas gagné.

Mais au final, si je te pose la question à toi mon lecteur adoré, tu as peur de quoi ?

 

Tu as peur de l’eau ?

Parce qu’en Zambie, question point d’eau, c’est pas ça qui manque !

Le pays possède l’une des plus larges chutes du monde, l’un des plus grands fleuves d’Afrique et un lac infesté d’animaux aux dents pointues.

Chutes Victoria-Zambie-unloved countries

Les Chutes Victoria en fin de journée, côté zambien.

Comme tu peux le voir sur cette photo, le k-way est indispensable pendant la saison sèche aux Chutes !

Tu risques de sortir trempé de ta visite aux Chutes Victoria, voire pire d’attraper un rhume ! Au lac Kariba, franchement n’y vas pas, il y a des crocodiles et des hippopotames partout. Tout ce qu’ils souhaitent, c’est qu’un touriste tombe à l’eau histoire de bien bouffer pendant quelques jours.

Le Zambèze, quand tu vois comment ce fleuve peut tripler de volume entre la saison humide et la saison sèche, tu as juste envie d’aller faire de la barque sur la bonne vieille Loire.

 

Tu as peur des gros animaux ?

Je te le dis tout de suite tu vas crever sur place si tu as peur des animaux.

Un groupe de lionnes, leurs bébés, et de jeunes mâles nous barrent la route, dans le parc national Kafue.

Un éléphant et son bébé de moins d’1 an dans le parc national Mosi-oa-Tunya.

Deux zèbres nous regardent passer l’air impassible, dans le parc Mosi-oa-Tunya.

Un troupeau d’impalas dans le parc national Kafue.

Les lions marchent tranquille à côté de ta bagnole en plein dans la brousse. Les éléphants se promènent avec leur bébé et font peur aux guides (en vérité, c’est pas commode un éléphant en colère, vaut mieux éviter de les énerver).

Les impalas sont absolument partout, on dirait nos chevreuils en plus nombreux, c’est infernal. Tu ne peux jamais être tranquille. Tu es toujours obligé de sortir l’appareil photo tout le temps pour ne rien louper, parce que mamie Jeannette elle t’a dit de tout mitrailler. C’est fatiguant !

 

Les gens sympas te font faire des cauchemars ?

Alors là, c’est tout simplement l’horreur. En Zambie, les gens te parlent dans la rue, t’accueillent chez eux, t’offrent le café…franchement faut pas pousser.

Emmanuel lors de notre première rencontre. Il pose devant deux zèbres qui se sont invités sur la pelouse d’un hôtel. Apparemment, l’herbe y étaient meilleure…

Emmanuel et Natalia, un couple zambien que j’ai rencontré sur place, m’ont accueilli chez eux pendant trois jours.

J’ai du visiter les Chutes Victoria avec Emmanuel, faire la fête avec ses amis, ils m’ont même obligée à manger des spécialités locales dans un restaurant de Livingstone, c’était l’enfer ! Bon, j’avais des chenilles grillées dans l’assiette à un moment de la soirée quand même…

Les fameuses chenilles grillées, au café Zambezi à Livingstone.

A Lusaka, David, m’a logé chez lui et son cousin, des gens si peu civilisés qu’ils m’ont laissé l’une de leurs chambres pour que je puisse dormir tranquille. Pendant que leur neveu, qui d’habitude occupe la chambre, se tapait le canapé du salon.

Mario, le guide de mon safari, m’a raconté tellement d’histoires de kudus et de zèbres que j’en sais plus sur les animaux d’Afrique que sur la faune française…

Mario me montre des épines de porc-épic retrouvés sur le sol pendant un safari à pied.

Herold, un jeune étudiant zambien, m’a raccompagné jusqu’à ma guesthouse pour éviter que je traverse Livingstone toute seule la nuit…

 

Plus sérieusement, tu as peur de te faire braquer ?

Pour revenir aux sujets un peu plus sérieux, la Zambie reste un pays assez pauvre, mais relativement sûr pour les voyageurs. Si l’on en croit le guide Bradt de 2016, les 2/3 de la population vivent en dessous du seuil de pauvreté, soit avec 1,25$/jour.  Évite de te promener du côté de la frontière avec la République Démocratique du Congo où les raids seraient fréquents, toujours selon le guide.

Les vols à l’arrachée ne sont pas monnaie courante dans les campagnes ou les villes moyennes. Il faut faire un peu plus attention dans la capitale, Lusaka. Là-bas, le taux de criminalité reste élevé, mais bien en dessous de Joannesburg en Afrique du Sud.

Cependant, si tu ne te mets pas dans une situation périlleuse, tu ne risques rien. En gros, si tu ne te balades pas en mini-short, ton porte-feuille à la main bourré de billets et en cherchant ton chemin, tu devrais voyager safe. Certains chauffeurs de taxi n’hésitent pas à t’arnaquer comme quasiment partout sur cette planète. La Zambie n’est donc pas épargnée par cette mafia internationale à 4 roues.

D’ailleurs si tu veux savoir comment éviter ce genre d’emmerdes, lis aussi cet article : Comment éviter de se faire arnaquer (comme moi) par un chauffeur de taxi ?

 

Tu as peur d’attraper des maladies ?

La Zambie n’est pas épargnée par les maladies tropicales. Il faut que tu fasses le vaccin de la fièvre jaune. C’est obligatoire. Néanmoins, personne ne m’a demandé mon carnet de vaccination quand j’ai passé la douane à l’aéroport de Livingstone.

J’ai aussi fait la fièvre tiphoïde et l’Hépatite A par précaution parce que je suis du genre à attraper toutes les saloperies qui traînent quand je voyage. J’ai pris aussi un traitement anti-paludique (Atovaquone/Proganil), que j’ai bien supporté. Je me suis aussi aspergée d’anti-moustique pendant deux semaines. Si tu n’aimes pas trop les médocs, il existe aussi une tisane anti-paludique, l’Artemisia. Au final, c’est le seul voyage où je ne suis pas tombée malade!

 

Tu as peur de vider ton compte-en-banque ?

Tout dépend comment tu voyages. Si tu as besoin de voyager avec un guide, ou avec une agence de voyage, forcément ton porte-feuille va prendre cher.

C’est possible de faire un safari pour un prix abordable, contrairement à ce que beaucoup de gens pensent.

Jusqu’à présent, les quelques touristes qui voyagent en Afrique sont des gens riches qui ont les moyens de louer un hélicoptère pour atterrir au milieu d’un parc national par exemple. Ce sont des gens qui peuvent se payer 5000 dollars les 10 jours par le biais d’une agence qui les accompagnera partout. Donc l’offre touristique cible essentiellement ce type de clientèle.

Mais si tu voyages en sac à dos tout seul, ce qui n’est pas commun en Afrique parce que ça fait encore peur, tu payeras beaucoup moins cher.

C’est possible de faire un safari pour un prix abordable contrairement à ce que beaucoup de gens pensent. Il existe des guesthouses à un bon rapport qualité/prix. Manger ne coute rien, environ 5 dollars/jour et encore…c’est parce que je mange beaucoup ! Côté transports, tu pourras voyager en bus pour quelques dizaines de dollars suivant la distance.

 

Conclusion

Les plus gros risques que tu cours en allant en Zambie, c’est de pleurer devant les derniers rhinocéros du pays, de finir trempé jusqu’au os après ta visite des Chutes Victoria, ou de pisser dans ton maillot en voyant un mur d’eau si tu te risques à faire du rafting sur le Zambèze.

Une maman Rhinocéros et son bébé dans le parc Mosi-oa-Tunya.

Fais quand même gaffe à ne pas trop t’approcher des babouins voleurs, et des éléphants. Ces derniers peuvent être réellement dangereux et t’attaquer si tu t’approches trop près. Apparemment, les babouins zambiens volent de la bouffe et les passeports des touristes (seulement). Au cas où tu voudrais tenter de leur faire un câlin…

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2017-2018

Et sinon le partage c'est la vie ✌️ et c'est par ici :

10 comments

Marie-Françoise janvier 25, 2018 - 10:54

Merci Pauline pour tous ces renseignements bien utiles pour les pays africains!!!

Reply
Pauline février 14, 2018 - 1:51

Merci à toi surtout de m’avoir lu !

Reply
Marion mars 20, 2018 - 4:59

Superbes photos des animaux!

Reply
Pauline mars 24, 2018 - 1:34

Merci Marion 🙂

Reply
florian mai 19, 2018 - 6:14

pour y avoir été je conseil !

Reply
Pauline mai 20, 2018 - 12:05

Ahah chouette on est deux !

Reply
Cathy novembre 26, 2019 - 5:03

Coucou j ai adore tes explications.. Je prévois de m y rendre en mai.. Du coup a la recherche d info merci pour ce partage

Reply
Pauline novembre 27, 2019 - 8:53

De rien! Bon voyage 🙂

Reply
Diane mai 14, 2019 - 5:18

Bonjour, je pars le 19 mai 2019 en Zambie, 15 jours , en autonomie, camping et 4×4.
J’y suis déjà allée il y a 10 ans, et en lisant tes commentaires je suis rassurée. Rien n’a changé. C’est super.
Merci.

Reply
Pauline mai 14, 2019 - 9:19

Salut Diane, De rien et bon voyage!

Reply

Leave a Comment

5 + 3 =

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

UA-116385296-1