LIBAN: 10 IMMANQUABLES À FAIRE AU PAYS DU CÈDRE

by Pauline
Raouché à Beyrouth au Liban

(article mis à jour en juin 2018)

Le Liban est coincé entre la Syrie, et Israël, ce qui n’en fait pas une destination rêvée vu comment ces trois là s’entendent.

Et pourtant…

Toi, voyageur qui préfère aller voir les ruines d’Athènes ou le dôme de Florence, tu ne sais pas ce que tu rates !

Le pays regorge de monuments historiques, cités antiques, randonnées, sites naturels, et la cuisine y est juste trop bonne. Alors voici mon top 10 des trucs incontournables à faire au Liban pour avoir un aperçu de ce magnifique pays aux confins de la mer méditerranée.

 

Promenade sur la Corniche à Beyrouth

Une fois atterri à Beyrouth, fonce tout droit vers la Méditerranée où tu trouveras la Corniche. C’est l’endroit préféré des Beyrouthins. Cette promenade est souvent prise d’assaut par les joggeurs, ou les habitants qui veulent simplement respirer l’air frais de la mer. Ça fait parfois du bien car Beyrouth est très pollué.

Sur le trajet, tu apercevras sans doute le rocher aux pigeons. Les Libanais l’appelle « Raouché » (photo en tête de l’article), c’est l’emblème de la ville.

Tu pourras tranquillement l’admirer et prendre des photos depuis la terrasse d’un café. De nombreux bars et restaurants ont une vue imprenable sur ce monument naturel.

 

La gastronomie libanaise

Il n’y a pas à chipoter, c’est l’une des meilleures cuisines au monde.

Les fameuses falafels !


Les mezzés libanais avec du hoummous, moutabal, falafels, labneh…trop bon !

Voici les plats que tu dois absolument goûter  :

  • Moutabal : caviar d’aubergine à tomber
  • Fatouche : salade à base de laitue, tomates, poivrons, concombre, menthe, sumac…avec des morceaux de pain libanais croustillants
  • Taboulé libanais : c’est pas le taboulé que t’achètes dans une boîte en plastique au supermarché qui sent la bouffe qui a tourné. Le taboulé libanais est fait avec du persil et de la menthe hachés, des tomates, du jus de citron, une cuillère de boulgour et de l’huile d’olive.
  • Manouche : pâte à pizza saupoudrée de zataar (thym) et parfois arrosée de jus de citron
  • Houmous : La purée de pois chiches que tout le monde connaît, mais cette fois-ci le vrai, le bon.
  • Falafel : Boulette frite de pois chiches
  • Fatayer : chausson aux épinards
  • Rkakat : cigare roulé au fromage et aux herbes
  • Kebbeh : boulette de viande hachée épicée et de boulgour essentiellement
  • Chawarma : sandwich ressemblant au kebab mais roulé dans une galette
  • Chich Taouk : brochette de poulet mariné
  • Kafta : brochette de viande hachée d’agneau
  • Foul : ce plat cale un chameau affamé. Il est fait à base de fèves et se mange au petit-déjeuner.

Si tu es paumé dans tous ces noms, tu peux demander au serveur. Beaucoup de libanais parlent au moins français ou anglais.

 

L’alcool au Liban

Les Libanais ne sont pas les derniers pour trinquer. Le pays est très connu pour son vin. Tu pourras même apercevoir quelques vignes si tu te rends dans la Bekaa. Les châteaux les plus réputés sont Kefraya, Ksara, Musar ou encore les Coteaux du Liban.

Le Liban produit aussi de l’Arak, une sorte d’eau de vie au goût anisé très fort. L’Arak est largement répandu dans le Proche-Orient et le Moyen-Orient. Il est appelé sous un autre nom suivant les pays.

Tu pourras également tester l’Almaza, la bière blonde du pays.

 

Le dessert qui se fume

A chaque fois que je suis allée manger dans un restaurant avec mes amis, le repas se terminait tout le temps par le narguilé. C’était comme la glace au chocolat ou les profiteroles chez nous.

Tu peux même choisir le goût que tu veux sur la carte des restaurants.

beyrouth-liban-narguilé-unloved-countries

Dans un café de la Corniche à Beyrouth, un serveur nous prépare le narguilé.

Je ne suis pas une grosse fumeuse donc ça m’a rendu un peu malade surtout après avoir ingurgité 3 kilos de taboulé et de hoummous. Donc à fumer avec modération pour ceux qui ont les poumons propres.

 

Ne rates pas la cité antique de Baalbek

Les locaux te diront qu’il n’y a pas de danger. Le site internet du gouvernement français te déconseillera d’y mettre les pieds.

baalbek-cité-antique-liban-unloved-countries

La ville de Baalbek photographiée depuis l’ancienne cité antique.

La situation géographique de Baalbek, proche de la frontière syrienne, en est la cause principale. J’y suis allée avec des amis libanais en voiture qui m’ont convaincu qu’il n’y avait pas de quoi s’inquiéter. Et tout s’est bien passé.

Nous avons roulé environ deux heures depuis Beyrouth, pour passer les check-points et les nombreux bouchons à la sortie de la capitale. Baalbek est incontournable pour sa cité antique construite à partir du 1er siècle avant J-C, et son temple de Bacchus, l’un des mieux conservés du monde gréco-romain.

baalbeck-temple-bacchus-liban-unloved-countries

Le temple de Bacchus à Baalbek.

Tu peux même encore voir certaines peintures sur le plafond à l’entrée du temple.

C’est juste magnifique, et il y a tellement peu de pub sur cette ville que quand on fait l’effort d’y aller, la découverte est encore plus géniale. On a l’impression que le site n’est ouvert rien que pour nous.

Des circuits en bus sont proposés depuis Beyrouth. L’entrée du monument est d’environ 5 euros.

baalbek-cité-antique-liban-unloved-countries

Des restes de colonnades, cité antique de Baalbek.


Baalbek-cité-antique-liban-unloved-countries

La cité antique de Baalbek


lion-baalbek-cité-antique-liban-unloved-countries

Détail d’une frise, cité antique de Baalbek

Si tu prévois de voyager au Liban en été, un festival de musique et de danse se tient chaque année à cette période au cœur de la cité antique. Le trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf s’y est d’ailleurs produit en 2017.

Lis aussi l’article : Voyager au Liban : sécurité et conseils pratiques

 

Musée de la guerre à Beyrouth

Le bâtiment a ouvert en 2016 dans un endroit chargé d’histoire, Beit Beirut, littéralement « la maison de Beyrouth » appelée aussi la maison jaune. Elle est située au carrefour Sodeco dans le centre de la ville.

Liban-Musée-guerre-beit-beirut-blog-beyrouth

Musée Beit Beirut à Beyrouth au carrefour Sodecco. Photo prise par Bastien Poirier, photographe talentueux et voyageur fanatique du Liban !

Cette maison de couleur ocre a abrité de nombreux snipers durant la guerre 1975/1990. Ses parois criblées de balles ont été laissées tel quel pour « ne pas oublier » cette période sombre de l’histoire du Liban.

C’est un endroit à ne pas rater pour comprendre l’histoire de ce pays marqué par l’une des guerres les plus meurtrières du XXème siècle.

liban-musée-guerre-beit-beirut-blog

L’une des pièces qui servait de position aux snipers pendant la guerre, musée Beit Beirut à Beyrouth. (Crédits : Bastien Poirier)

D’ailleurs, tu verras de nombreux autres bâtiments en ruine troués d’impacts de balle mais laissés debout toujours « pour le souvenir ».

 

Mosquée al-Amîn à Beyrouth

Monumentale, la mosquée sunnite de Beyrouth est difficile à rater. Construite dans le quartier de Downtown au centre-ville, elle est inaugurée en 2008. Et tu peux la visiter.

A l’entrée, les responsables du site distribuent des abayas aux femmes, une sorte de veste noire à capuche qui couvre le corps. L’entrée est gratuite. Un conseil, si tu veux la prendre en photo de l’extérieur, prévois un grand angle sinon tu vas l’amputer de quelques minarets !

mosquée-al-amine-beyrouth-liban-unloved-countries

La place des Martyrs avec la mosquée al-Amîn en arrière-plan.

Cathédrale grecque orthodoxe Saint- Georges

Après la visite de la mosquée al-Amîn, tu dois t’arrêter à la cathédrale Saint-Georges à quelques pas de là. L’intérieur de style grec orthodoxe est entièrement décoré, les murs et les plafonds sont peints, ce qui en fait un monument exceptionnel à ne pas rater.

Elle est l’un des nombreux exemples de bâtiment religieux qui témoignent du caractère multiconfessionnel du Liban.

 

L’antique Jbeil

Jbeil ou Byblos, c’est une ville à ne surtout pas rater pendant ton voyage. Elle est située à 40 km au nord de Beyrouth, sur le littoral.

souk-jbeil-byblos-liban

C’est la ville méditerranéenne par excellence. Tu peux te balader dans la vieille ville, et découvrir les nombreux vestiges de son passé phénicien. Perds toi dans les ruelles du vieux souk où les cadeaux pour la famille seront faciles à trouver et plus originaux que la traditionnelle carte postale.

Termine par le port où de nombreux cafés et restaurants t’attendent pour te rassasier.

En raison d’un manque cruel de visiteurs après la guerre, la ville a lancé un festival de musique, le Byblos festival international, qui acquiert une importante renommée. En 2016, il a notamment accueilli Sia, Grace Jones, et Maxime Leforestier. Il prend place chaque été soit sur le port, soit près de la citadelle.

 

Bcharré, le bastion chrétien

Bastion des chrétiens maronites, le village de Bcharré est perché à 1400 mètres d’altitude aux confins de la vallée de Qadisha.

C’est là qu’est né le poète libanais, Gibran Khalil Gibran, célèbre pour son livre Le Prophète. Et c’est aussi le village d’origine de Samir Geagea (photo dans la photo), la star des maronites, connu entre autre pour avoir été chef d’une milice pendant la guerre.

bcharré-liban-unloved-countries

Village de Bcharré

L’intérêt majeur de ce village, c’est sa randonnée le long de la vallée, jalonnée de monastères maronites dont certains sont encore habités.

Tu y croiseras sans doute Dario Escobar, ermite d’origine colombienne, qui habite dans la vallée depuis plus de 15 ans.

vallée-qadisha-liban-bcharre-unloved-countries

Vallée de Qadisha, Bcharré.

Sur les hauteurs du village, tu pourras également admirer ce qui reste de la forêt de cèdres jadis exploitée par les phéniciens. Il ne reste que 375 spécimens mais certains sont vieux de 3000 ans.

Toujours sur les hauteurs un peu en retrait, un chemin mène à l’entrée de la grotte de Qadisha. Particulièrement endommagée (par l’armée syrienne selon les locaux du village), la plupart des stalactites et des stalagmites ont été sectionnés à la base, ce qui rend l’atmosphère très étrange et un peu triste.

Elle est peu fréquentée par les touristes.

 

Randonnée dans la vallée de Nahr Ibrahim

La vallée de Nahr Ibrahim a plusieurs sentiers de randonnée plus ou moins connus.

vallée-nahr-ibrahim-liban-unloved-countries

La vallée de Nahr Ibrahim.

Mais celui qui longe le lac Chouwen l’est surtout des locaux.

Le paysage est absolument magnifique mais le sentier est jonché de déchets à certains endroits. Ça donne plus envie d’aller chercher un sac poubelle et de nettoyer que de continuer la rando.

J’espère que des efforts ont été faits pour protéger le site depuis mon voyage. J’espère. Par exemple, il n’y avait quasiment pas de poubelles pour jeter ses déchets sur le chemin qui mène au lac. Et vu que beaucoup de jeunes y viennent pour faire des barbecues et même y camper, le résultat ne peut pas être glorieux.

Après une pause au bord du lac, tu peux continuer la randonnée en longeant toujours le fleuve qui l’alimente. Tu vas alors entrer dans une zone très peu fréquentée (plus aucun déchets).

Les passages mouillés et escarpés se succèdent de plus en plus. Il te faut des bonnes chaussures de randonnée. Pense aussi à enfiler ton maillot de bain car il faudra plonger surtout si tu t’aventures loin sur le sentier.

Le baleineau (ci-dessus) qui se caille les ailerons sur le rocher, c’est moi. L’eau était glacée. J’ai pas la peau aussi ferme normalement.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Itinéraire :

Pour y accéder, il faut te rendre à Chouwen dans la vallée de Nahr Ibrahim. Depuis Jbeil, compte 40 minutes de route en voiture.

Grotte de Jeita

Située dans la ville du même nom, à 18 km au nord-est de Beyrouth, le site est composée de deux grottes. La cavité supérieure est entièrement équipée de passerelles pour accueillir les touristes sans endommager le site. Des circuits en barque électrique sont également possibles au sein de la grotte inférieure. Le prix d’entrée est de 18 150 LL par adulte, soit environ 10 euros.

 

Bon je suis bien au dessus de 10 déjà mais tant pis, j’en ajoute un dernier : Il faut que tu rencontres des libanais/es. Sans eux, mon voyage n’aurait pas été aussi génial !

Alors le Liban, ça ne te tente toujours pas ?

Dis-le moi en commentaire 🙂

Épingle cet article!

Liban, Pinterest
Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2017-2018

Et sinon le partage c'est la vie ✌️ et c'est par ici :

27 comments

Marie-Françoise décembre 10, 2017 - 1:47

Excellent reportage sur Le Liban, Pauline!! Continue à nous faire rêver!!

Reply
Pauline décembre 11, 2017 - 2:07

Merci Marie-Françoise ! Je n’ai pas l’intention de m’arrêter 😉

Reply
Marion mars 20, 2018 - 4:13

Tu arrives vraiment à nous donner envie! Surtout pour la cuisine!😜

Reply
Pauline mars 24, 2018 - 1:38

Ahahah 😀 C’est le plus beau compliment que tu puisses me faire Marion. La cuisine libanaise est l’une des meilleures cuisines au monde.

Reply
Anna juillet 21, 2018 - 5:22

Ton récit sur le Liban me rappelle mon séjour de 10 jours – j avais adoré ce pays – personnes très accueillantes j avais pris un taxi pour le déplacer car peu de touristes et de tours pour se déplacer – Balbeck inoubliable le dite était pour moi seule – Tripoli dans le foul avec mon taxi … inoubliable ces 10 jours

Reply
Pauline juillet 23, 2018 - 4:36

Oui ce pays est vraiment magnifique et gagne à être mieux connu 🙂 Je suis contente qu’il t’ait laissé la même impression !

Reply
Xavier Decleves septembre 9, 2018 - 12:44

merci Pauline pour ce joli récit qui fait rêver !
nous y allons fin octobre et on se demandais si ça valait le coup d’aller sur les plages et lesquelles pourriez-vous nous conseiller ?
merci pour votre réponse
bien cordialement,
Xavier

Reply
Pauline septembre 10, 2018 - 4:17

Merci Xavier 🙂 Il y a pas mal de jolies plages au Liban notamment à Byblos (Jbeil) après avoir visité la petite cité historique, Batroun, Tyr aussi où il y a une réserve naturelle et une grande plage de sable. À Beyrouth par contre, la majorité du littoral est privatisée et parsemée de complexes avec piscine. Il y a aussi une plage publique mais je ne sais pas trop ce qu’elle vaut…

Reply
Xavier Decleves septembre 11, 2018 - 8:46

Merci Pauline ! Nous irons à jbeil alors…On m’a dit qu’il y avait des forêts de grands cèdres du Liban mais je ne sais où ils se trouvent.
A suivre …:-)

Reply
Pauline septembre 12, 2018 - 1:13

Il existe les vestiges d’une forêt de cèdres millénaires à Bcharré dans la vallée de la Kadisha, mais malheureusement il ne reste plus que quelques centaines de spécimens, les Phéniciens l’ayant massivement exploitée. Il y a aussi une forêt de cèdres dans la vallée du Chouf.

Reply
Pierre octobre 1, 2018 - 1:51

Ah le Liban.
Une amie auteur (http://zeinaabirached.ultra-book.com) m’avait fait rêver avec le Liban.
Pour ma part, je n’ai fait qu’un court séjour à Beyrouth… (pour bosser !) – mais, j’ai trouvé cette ville magnifique.
J’y retrouve un peu dans ton post de blog – et notamment la gastronomie, que j’adooooooore !

Bravo pour ce blog & merci pour le partage de ces voyages.

Reply
Pauline octobre 7, 2018 - 9:59

Ah oui j’adore Zeina Abirached, notamment sa BD Le Piano Oriental. L’histoire est géniale et les dessins magnifiques! Merci à toi pour ton com 🙂

Reply
François octobre 8, 2018 - 10:03

Hello,
je décolle demain pour une quinzaine de jours là-bas, ton blog me motive en plus de me donner quelques petites idées supplémentaires! Vivement y être! 😉

Merci d’ avance

Ps: je te donnerais mon ressentis pendant et ensuite via Instagram

Reply
Pauline octobre 9, 2018 - 8:16

Super ! N’hésites surtout pas ! Un conseil si tu vas à Jbeil, essaie de rencontrer Victor c’est un ami, il adore la randonnée donc il te fera découvrir plein d’endroits fabuleux 🙂

Reply
Giulia & Claudia novembre 29, 2018 - 10:37

Salut Pauline! Merci pour ce petit guide très pratique! Nous venons de faire une semaine au Liban entre frangines, c’était très sympa!
Aucun soucis sécurité en étant deux filles « européennes » à se balader hors des sentiers battus: nous avons été à Saida, Tyr, Baalbek, Jbeil, etc. Aucun sentiment d’insecurite!

Nous voulions juste laisser aux futurs visiteurs du Liban une bonne astuce que nous voulions partager:
Nous avons loué une voiture sur le pouce en arrivant le premier soir au loueur qui se trouve devant la grande mosquée à Beirut (Advanced Car Rental … ou quelque chose comme ça), super serviables, hyper dispo. Ils nous ont proposé un petit modem pour 8$ par jour afin d’avoir le wifi avec nous tout le temps pour avoir un GPS (ainsi qu’une connection internet pour se repérer en Rando) donc super pratique!! On a vraiment bien bien apprécié!

À Beyrouth, allez dans la rue d’Armenie, quartier Mar Mikhael, super ambiance, super restos, super bars pour passer de bonne soirées. Il y a de tout: locaux, expat’, touristes! Ça vaut le détour!

Voilà, encore deux jours sur place! Si l’on découvre d’autres choses qui nous ont marqué, nous laisserons un autre commentaire!

Encore merci Pauline!

Reply
Pauline novembre 30, 2018 - 10:06

Super ! Merci les filles pour ce commentaire et vos astuces! J’espère que l’on donnera encore plus envie à d’autres de découvrir le Liban 🙂

Reply
Miguel octobre 17, 2019 - 9:06

Bonjour,
Nous partons au Liban et on a l’intention de louer une voiture pour aller dan le nord. Vous avez eu des soucis niveau conduite dans Beirut?
Pauline. Depuis l’aéroport, y a t’il d’autres options à part les taxis (navettes, bus)?
Merci à vous
Miguel

Reply
Incorrigible Caméléon janvier 14, 2019 - 12:18

Coucou !
Je suis en train de me renseigner sur le Liban. Ton site est sympa et confirme mon envie !

Reply
Pauline janvier 14, 2019 - 7:16

Salut! Merci pour ton commentaire 🙂 Si tu as besoin d’autres infos sur le Liban, n’hésites pas..

Reply
Laugier juillet 28, 2019 - 9:35

Bonjour
Comment puis je imprimer tes immanquables ? Merci

Reply
Pauline juillet 28, 2019 - 1:31

Bonjour,

Bonne question ! As-tu vérifié les boutons de partage sur le côté droit ? Tu as peut-être la possibilité d’imprimer ou d’envoyer l’article par email pour ensuite l’imprimer ?

Pauline

Reply
NADIA août 7, 2019 - 7:16

bonjour pauline,
votre description me donne vraiment envie, et je veux partir une semaine au liban mais c’est le mois d’aout, je sais vous allez me dire qu’il fera super chaud mais j’ai pas trop le choix, autre chose je pars seule, j’aimerai savoir si il y a des sites pour rencontrer des locaux qui peuvent me faire des visites et se lier d’amitiés .
en tout merci pour les astuces , vous me faites rêver

Reply
Pauline août 8, 2019 - 4:55

Bonjour Nadia,

Je suis super contente de vous donner envie d’aller visiter le Liban ! Pour rencontrer du monde, Couchsurfing c’est le mieux. Il y a aussi le wwoofing mais j’ai trouvé que deux hôtes sur leur site internet. Sinon regardez sur Facebook, il y a peut-être des groupes spécialisés « Liban » comme pour l’Iran.

Reply
de menonville ch août 21, 2019 - 10:11

Bonjour,
merci pour ces belles informations!!
penses tu que c’est jouable de profiter avec seulement 6 jours sur place? la conduite est elle cata?

Reply
Pauline août 22, 2019 - 8:57

Bonjour Charlotte,

Ah oui tu peux profiter même pour 6 jours, le Liban est petit donc tu auras le temps de voir du pays. Oui la conduite des Libanais est un peu cata ! Surtout à Beyrouth, il y a beaucoup de trafic et de gens qui ont appris un code de la route totalement différent du nôtre!

Reply
Stfpetitcaillou janvier 21, 2020 - 10:11

Bonjour pauline,
Et que penses tu de voyager seule, a velo route ? 6 jours. En mars.
Quelle est l’etat des routes secondaires.
Actuellement il y a de nombreuse manifestation et violences. De rues….
Est ce que les libanais parlent francais ou anglais ?
Je vais aller sur couch surfing bonne idee.
Stfanie

Reply
Pauline février 3, 2020 - 6:46

Bonsoir Stéfanie,

Les Libanais roulent un peu comme des fous sur les routes donc à vélo je ne sais pas trop ce que ça donnerait. L’état des routes est bon en général, il y a beaucoup de check point notamment si tu vas dans la Bekaa et si tu prends les routes de montagne pour te rendre au mont Liban, elles sont super étroites, même à deux véhicules on se frôle. Aussi, il neige pas mal dans certains endroits peut-être pas jusqu’à mars mais vérifie quand même de ne pas te retrouvée bloquée à cause de çà! Je ne pourrai pas te donner beaucoup plus de conseils en matière de vélo… Certains Libanais parlent français d’autres anglais, et d’autres libanais, anglais, français, etc. ça dépend vraiment de l’éducation et des écoles qu’ils ont fréquentées mais en tout cas je n’ai jamais eu de problèmes pour discuter excepté avec la grand-mère de mes premiers hôtes qui ne parlait qu’arabe. En ce qui concerne les manifs, si tu n’y participes pas tu ne risques rien à priori. Il faut éviter de te retrouver dans un rassemblement.

Bonne soirée,
Pauline.

Reply

Leave a Comment

17 − 12 =

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

UA-116385296-1