PALUDISME : DÉMÊLER LE VRAI DU FAUX AVANT DE PARTIR EN VOYAGE

by Pauline
PALUDISME : DÉMÊLER LE VRAI DU FAUX AVANT DE PARTIR EN VOYAGE

Quand tu attrapes le paludisme, au mieux, tu l’as pour la vie, au pire tu en crèves.

C’est un peu l’idée sans nuances que je me faisais de ce fléau avant de partir en Afrique.

Comme tout les voyageurs, j’avais la trouille d’attraper le paludisme.

Et toute ma famille aussi savait me rappeler que les pays où j’avais prévu d’aller étaient touchés. Bref, j’étais dans la mouise.

Sauf que, quand j’ai commencé à me renseigner un peu plus sur le sujet, j’ai découvert…

qu’on étaient tous des cons.

 

LE VRAI DU FAUX

 

Si tu attrapes le paludisme, ta fin est proche.

FAUX : Tout dépend du type de paludisme que tu as attrapé. Il existe 5 espèces de parasites responsables du palu chez l’homme dont deux potentiellement mortelles : le P. Vivax et le Plasmodium Falciparum (ce dernier est le plus répandu en Afrique).

En 2015, sur 212 millions de personnes infectées, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) comptabilisait environ 429 000 décès. Aujourd’hui, la moitié de la population mondiale vit dans des régions à risque.

Les personnes les plus exposées sont les enfants de moins de 5 ans, les femmes enceintes, les personnes atteintes du SIDA, et les gens non immunisés. Oui, certaines personnes sont immunisées. Je ne le savais pas non plus.

 

Une fois attrapé, on vit avec le paludisme toute sa vie.

FAUX : On peut en guérir, et surtout, si on se soigne vite. Ce qui compte, ce sont les 24h après ton infection où tu dois être pris en charge. Dans la plupart des pays à risque, notamment en Afrique subsaharienne, beaucoup de personnes ne se soignent pas rapidement par manque de moyens ou parce qu’elles vivent dans des régions reculées, loin de tout hôpital ou centre de soins.

En revanche, c’est une maladie difficile à guérir suivant le type de paludisme.

Parfois, les patients mettent des mois, voire des années à s’en remettre. Certains font des rechutes 20 ans après. Mais ces cas ne sont pas une généralité, et surtout (je me répète au cas où), ce n’est pas impossible d’en guérir.

L’un de mes hôtes en Zambie avait attrapé le palu deux fois quand il était plus jeune. Il a été très malade pendant plusieurs mois mais il n’en est pas mort pour autant. Et je te rassure, aujourd’hui, il est tout à fait normal.

Donc, tout dépend du type de moustique qui t’a piqué, et de la rapidité de ta prise en charge.

 

Il n’y a pas de vaccin contre le palu

VRAI et FAUX : Aucun vaccin ne protège entièrement du paludisme aujourd’hui.

Plusieurs prototypes de vaccins sont testés en ce moment dans certaines régions très touchées d’Afrique subsaharienne. Les enfants peuvent également bénéficier d’un vaccin qui les immunise partiellement contre la maladie.

Une plante, l’Artemisia Annua (armoise annuelle), serait efficace pour prévenir et guérir la maladie. Beaucoup d’Africains l’utilisent depuis des années en tisane.

Récemment, l’OMS a banni ce traitement naturel, sous prétexte qu’il pouvait engendrer une résistance du parasite responsable de la malaria aux traitements classiques (comme le Malarone).

Ça c’est la raison officielle.

La raison officieuse que certains avancent, c’est que cette tisane qui ne coûte pas cher en production et en vente. Elle est donc un sérieux concurrent aux médicaments vendus par les firmes pharmaceutiques.

Pour plus d’infos sur le sujet, lis cet article : L’OMS contre la tisane anti-paludisme

N’hésites pas aussi à regarder ce documentaire sur le business de ces médicaments : Malaria Business

Le paludisme est transmissible

VRAI : La maladie est transmissible par voie sanguine, mais pas par voie respiratoire, sexuelle, ou parce que tu t’assoies à côté d’une personne malade.

Les femmes enceintes infectées peuvent transmettre la maladie à leur bébé par voie transplacentaire.

 

Le paludisme n’est présent qu’en Afrique

FAUX : L’Amérique Latine, l’Asie du Sud-Est et le Moyen-Orient sont aussi touchés.

Mais il est vrai que 90 % des personnes ayant contracté la maladie se situent en Afrique.

Car là-bas, les moustiques ont une durée de vie plus longue dans certaines régions favorables à leur développement, et en plus, ils préfèrent piquer les hommes plutôt que les animaux !

Comment prévenir

Avant de partir en Zambie, j’ai acheté une moustiquaire imprégnée, de l’anti-moustique spécialement contre les moustiques qui véhiculent ce type de maladies (palu, dengue, chikungunya et autres maladies sympatoches), et j’ai suivi un traitement de prévention.

Le mieux est aussi d’éviter la saison des pluies où les bestioles sont plus présentes. Ces moustiques piquent le plus souvent en début et fin de journée et ne font pas de bruit, contrairement à leurs chers confrères français.

 


Voilà un peu ce que je pouvais t’écrire sur cette maladie qui touche des millions de personnes chaque année.

Mais l’attraper n’est pas une fatalité, même si c’est mieux de tout faire pour l’éviter.

Cet article t’a aidé à y voir plus clair ?

Dis-le moi en commentaire 🙂

Digiprove sealCopyright secured by Digiprove © 2017-2018

Et sinon le partage c'est la vie ✌️ et c'est par ici :

4 comments

LauGau octobre 24, 2018 - 3:00

Je sors juste de « santé voyage » pour mes vaccins et ton article m’a permis d’y voir plus clair sur cette sal*perie. Merci et sortons couverts. 🙂

Reply
Pauline octobre 24, 2018 - 4:49

Ahahah tout à fait! Je suis contente que cet article t’ai servi à éclaircir ce sujet épineux. Bon voyage!

Reply
SÉVERINE novembre 24, 2018 - 10:24

Merci pour cet article
Mon futur mari est en côté de ivoire et a le paludisme, il en est a sa 3 ème rechute en 5 mois.
Je suis très inquiète, les médicaments qu’on lui donne n’ont pas l’air de faire effet.
Il guérit puis quelques semaines après il rechute.

Reply
Pauline novembre 30, 2018 - 10:27

Merci pour votre témoignage Séverine. Je suis désolée pour votre mari, j’espère que cela va s’arranger. Malheureusement cette maladie fait encore beaucoup de ravages et suivant le moustique qui a piqué votre mari, la maladie est aussi plus ou moins virulente. Malgré tout il faut que vous continuiez à vous fier aux préconisations des médecins car ils sont les mieux placés pour l’aider à guérir.

Juste une question, est-ce que votre mari a essayé la tisane Artemisia ? Il semblerait qu’elle puisse aider certains malades à aller mieux lorsque les médicaments n’ont pas les effets escomptés. Beaucoup de médecins sont souvent dubitatifs face à l’efficacité de cette tisane, mais vous pouvez tenter de lui faire essayer si le reste ne fonctionne plus.

Reply

Leave a Comment

un × quatre =

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

UA-116385296-1